Ces fourmis nuisibles pour le bois de vos maisons.

Vous entendez des bruits dans votre charpente en bois ? Vous constatez de la sciure au sol ? Pas de doute, des insectes nuisibles pour le bois ont certainement élu domicile dans votre domicile (poutre, charpente, boiserie ou parquet en bois). On les appelle insectes xylophages.

Ce sont des espèces nuisibles du bois qui engendrent de gros dégâts dans la structure d’une maison. On a même pu constater des habitations tomber en poussière après l’attaque de nuisibles de bois tels que fourmis charpentières ou capricornes.

Ces insectes nuisibles pour le bois qui ronge votre maison petit à petit

Des signes d’infestation permettent de distinguer ces deux espèces de fourmis.  L’expert en gestion parasitaire exterminateuramontreal.ca  vous donne des explications.

Les fourmis charpentières sont un fléau pour le bois

La fourmi charpentière est un insecte qui creuse le bois pour loger sa progéniture et son garde-manger. Cette espèce lignicole vit dans le bois, pourri ou frais pour construire des nids. Elle ne mange pas du bois mais elle se nourrit de miellat sucré et d’insectes. Les fourmis charpentières se développent plus rapidement si la chaleur dépasse 25°.

Les fourmis charpentières creusent des galeries dans le bois dans les parties les plus tendres. D’une propreté impeccable, les fourmis enlèvent et dépoussièrent le bois des nids. Ce ménage forme des petits tas de filaments de bois grossiers sous les trous d’entrée du nid.

La fourmi charpentière laisse de gros dépôts de bois contrairement au capricorne qui laisse une fine poussière de bois. C’est un premier signe qui permet de différencier le capricorne de la fourmi charpentière. Cela permet à l’exterminateur de mieux les repérer.

Les fourmis charpentières causent des dommages importants dans les pièces de bois et charpentes qui peuvent nuire à la structure de l’habitation.

Traiter une invasion de fourmis charpentières

Le traitement des fourmis charpentières exige des compétences pour aboutir à un résultat optimal et à une totale éradication. Tout d’abord, l’expert en gestion parasitaire identifie les points de passage des fourmis.

Le traitement du bois efficace consiste en 4 opérations distinctes :

1. le perçage du bois tous les 15 cm
2. l’injection d’un insecticide préventif et/ou curatif sous pression grâce à un matériel de haute technologie
3. l’application d’un produit sous forme de solution aqueuse pour les bois résineux ou sous forme solvantée pour les bois feuillus. Le produit pénètre et se fixe dans le bois. Sa durée de séchage est de quatre à six semaines
4. La pulvérisation du produit de prévention sur toute la surface du bois en traitement final

L’insecticide affaiblit l’insecte. La fourmi charpentière meurt d’épuisement en quelques jours. Elle contamine le reste de la fourmilière. Ce traitement est efficace pendant 10 ans.

Le capricorne, insecte xylophage des habitations

Le capricorne des maisons – Hylotrupes bajulus – est un coléoptère Cerambycidae, très fréquent dans les foyers. Comme chez beaucoup d’insectes, c’est la larve qui est xylophage. L’insecte, lui, ne sort que pour se reproduire et pondre. C’est la larve qui se nourrit de bois, principalement des résineux tels que le pin maritime, le pin sylvestre, le sapin, le mélèze, l’épicéa… et bien d’autres bois ouvrés.

Le capricorne mesure de 10 à 20 mm et arbore une jolie couleur noire, parfois grisâtre. Les deux tubercules thoraciques d’un noir brillant ainsi que les fasciés des élytres sont des signes de reconnaissance certains pour différencier le capricorne des autres insectes.

Les dégâts des capricornes dans le bois

Les larves capricornes creusent des galeries dans le fil du bois grâce à leurs puissantes mandibules. Les parties aubieuses et tendres du bois sont attaquées en priorité car plus faciles à grignoter. La surface est à peine effleurée mais les larves ne percent pas le bois. Il suffit d’ouvrir le bois pour trouver les galeries pleines de sciure et de larves. Quand la larve se transforme en insecte, au bout de quelques années, elle fait un trou dans le bois pour sortir. L’insecte se reproduit et meurt rapidement après.

Si vous constatez de la poussière très fine au sol, sous forme de poudre, il est probable que des capricornes sont dans vos poutres.

En tendant l’oreille, on peut même entendre la larve grignoter le bois. Il faut alors contacter en urgence l’exterminateur afin qu’il réalise un premier diagnostic et un état des lieux. Cet expert en gestion parasitaire possède toute la formation et le savoir-faire pour traiter en profondeur les insectes xylophages présents dans votre charpente.

Hylotrupes bajulus
Hylotrupes bajulus source Flicker (Udo Schmidt)

Cycle de vie de Hylotrupes

La femelle capricorne est dotée d’un ovipositeur sur l’abdomen qui lui permet de pondre, assez rare chez les coléoptères. Une femelle pond environ 30 œufs dans sa courte vie d’un mois. L’insecte adulte ne vit qu’un mois le temps de se reproduire et donner naissance à d’autres capricornes. Ce n’est pas donc pas l’insecte qu’il faut craindre mais la larve qui se nourrit du bois.

La durée du développement larvaire varie selon les conditions d’humidité, de la température et des qualités nutritives du bois. En moyenne, la larve devient adulte entre 3 et 5 ans.

Lorsque l’insecte adulte sort de la charpente, il fait un trou d”un diamètre de 6 à 8 mm.

Traitement des capricornes des maisons

Les trous de sorties des insectes sont un excellent indice pour l’exterminateur mais cela ne suffit pas. L’expert en gestion parasitaire effectue un sondage dans le bois à l’aide d’un petit couteau ou tournevis par exemple.

Une simple pulvérisation de produit insecticide ne suffit pas à éradiquer l’insecte, et cela peut même empirer le phénomène car la larve va se réfugier au cœur du bois. Un traitement curatif profond s’impose. Les travaux sont importants notamment le bûchage qui consiste à éliminer les parties endommagées. Les injections sous pression sont également une partie du travail minutieux avec parfois des renforcements des structures affaiblies voire le remplacement de certaines parties de charpente.

Il convient d’être vigilant car les dégâts peuvent diminuer la résistance de votre toiture voire même la faire s’affaisser dans le pire des cas. Il faut donc se référer à des entreprises d’extermination agrées et certifiées qui sont habilitées à utiliser des produits chimiques et insecticides.

Conclusion sur les insectes nuisibles pour le bois

Les insectes nuisibles pour le bois sont des espèces invasives qui induisent de nombreux dégâts dans les domicile. On notera deux différences principales entre une infestation de capricornes et de fourmis charpentières.

Fourmis charpentières

Capricornes

Tas de bois grossier et filament de bois Sciure de bois fine comme de la farine
La fourmi ne mange pas le bois mais creuse des galeries pour loger des nids Seule la larve se nourrit de bois et non l’insecte

Le travail de l’exterminateur va s’adapter à l’état de dégradation et au nombre d’insectes présents.  Il existe aussi d’autres insectes xylophages tels que la vrillette et le lyctus.

Pour déterminer l’insecte envahisseur, il faut examiner les trous dans le bois et réaliser un sondage. En cas de doute, pas d’hésitation : il faut agir rapidement en contactant un exterminateur près de chez vous.

Bruno

Bruno

Nature, jardinage, cuisine et plein air. Voltaire nous l'a bien dit : Il faut cultiver son jardin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.