Pratiquer le jeûne peut-il être dangereux pour la santé ?

Pratiquer le jeûne compte parmi les nombreux types de régimes permettant de perdre du poids ou de sen sentir mieux. S’il se révèle assez efficace à court terme et qu’il détient de multiples avantages lorsqu’il est pratiqué raisonnablement, celui-ci présente aussi quelques dangers pour la santé. En effet, Si vous vous adonnez au jeûne hebdomadaire sans bénéficier d’un encadrement médical, vous devez faire preuve de prudence, car chez certains sujets comme les femmes enceintes, les personnes âgées malades ou les adolescents en pleine croissance, cela peut être dangereux. Le jeûne une nouvelle thérapie ? Posons-nous la question et tentons d’y répondre ensemble.

Pourquoi pratiquer le jeûne ?

Ces dernières années, le jeûne s’est grandement répandu dans la société. Il est entre autres adopté auprès de certaines croyances religieuses, mais également dans le cadre d’une thérapie ou d’une volonté de tenter de nouvelles formes d’ascétismes. Ce rituel procure en effet, de réels bienfaits pour le corps et pour l’esprit, à condition de ne pas faire n’importe quoi.

Pratiquer le jeûne pour convictions religieuses

Il est en effet courant de pratiquer le jeûne dans la plupart des religions, Islam avec le ramadan qui ne semblent pas sans incidences sur la santé selon cet article de Lexpress.fr. Christianisme via le Carême  l’Hindouisme ou même encore le Judaïsme.

pratiquer le jeune
la pratique du jeûne pour convictions spirituelle est très courante

Pratiquer le jeune thérapeutique

Selon certaines recherches, consommer moins de calories aide à réduire le risque de maladies liées à la sénescence, telles que la démence et éventuellement le cancer. Cela permet aussi d’améliorer l’espérance de vie. En outre, le jeûne hebdomadaire baisserait la quantité de sucre dans le sang. Le corps serait alors plus sensible à l’insuline et nécessitera de ce fait moins d’insulines, ce qui diminuerait le risque de diabète et d’obésité.

Par ailleurs, un jeûne qui ne dure que quelques jours peut limiter le cholestérol et les triglycérides dans le sang, ce qui peut être avantageux contre les maladies cardiovasculaires. Cette pratique pourrait contribuer à la création de nouvelles cellules souches, ce qui fortifie le système immunitaire.

Pour résumé l’abstinence proposée par le jeûne semble assez bénéfique, car elle permettrait au jeûne de se régénérer. 

Quelques ouvrages pour en savoir plus sur la pratique du jeûne alimentaire 

Les effets négatifs du jeûne sur la santé

Néanmoins, le jeûne peut avoir des effets néfastes sur la santé. Premièrement, le jeûne hebdomadaire peut générer des carences en minéraux ou en vitamine. Au bout de quelques jours, certains symptômes peuvent apparaître : constipation, nausée, mal de tête, palpitation, maux d’estomac, perte de mémoire, insomnie, fatigue, vertige…

Sur le long terme, certaines affections peuvent survenir : anémie, troubles rénaux, problèmes cardiaques, calculs biliaires… Ainsi, si le jeûne prend plusieurs jours, il peut causer la dégradation du système immunitaire et l’affaiblissement du corps face aux infections.

Si le corps peut temporairement subir une absence d’alimentation par la pratique du jeûne, il n’en est rien pour l’hydratation. Il demeure très important de boire, même pendant le jeûne ! Le corps a constamment besoin d’eau et vous devez vous hydrater régulièrement surtout en cas de fortes chaleurs.

Eviter de pratiquer le jeûne dans les cas suivants

Et ce n’est pas tout, car jeûner ne s’adresse pas à tous les profils. Certains cas sont incompatible avec ces thérapies, qu’elles soient spirituelles ou médicinales.

Chez les diabétiques de type 1

Jeûner sur une longue période est susceptible de faire considérablement baisser le taux de sucre dans le sang, ce qui peut conduire à d’importantes complications, notamment auprès des diabétiques de type 1. Il est donc très important de consommer un minimum de sucre pendant une période de jeûne pour les personnes souffrant de diabète.

Chez les femmes enceintes

Chez les femmes enceintes, il est fortement déconseillé de procéder à un jeûne, car cela peut avoir un impact négatif sur le nouveau-né, aussi bien sur son poids à la naissance que sur sa santé mentale.

Chez les personnes malades

Dans tous les cas, le jeûne, surtout lorsqu’il est prolongé, est un danger non négligeable pour la santé. Si vous êtes sous médication, éviter le jeûne, car cela pourrait ramollir le corps face à l’action des médicaments.

Quoi qu’il arrive, mieux vaut faire appel à un médecin avant de décider d’entreprendre un jeûne.

jeûne therapeutique
Quels sont les effets du jeune thérapeutique pour la santé ? source image pixabay

Le jeûne hebdomadaire, un régime minceur opérant, mais sous certaines conditions

Pratiquer le jeûne intermittent, c’est à dire le régime liquide ou le régime hypocalorique peuvent s’avérer efficaces pour perdre rapidement du poids. Toutefois, il peut être difficile de conserver cette perte de poids rapide après un jeûne. Le plus souvent, le surplus de poids perdu revient très vite et parfois, quelques kilos viennent même s’y ajouter.

Durant un jeûne, la réduction du poids découle essentiellement de la perte d’eau et de tissus au niveau des muscles. Les tissus adipeux ne sont donc pas touchés. Étant donné que le jeûne hebdomadaire engendre certaines contraintes, lorsque vous envisagerez d’effectuer un jeûne dans le but de perdre des kilos superflus, il vous est recommandé de demander préalablement l’avis d’un diététicien ou d’un médecin.

Le jeûne pour une cure de détox : les restrictions

Le principe du jeûne pour détoxifier ou pour purifier l’organisme a été employé depuis toujours dans la médecine alternative. D’après ses adeptes, il est primordial d’évacuer la totalité des toxines produites ou ingérées par le corps, car elles portent atteinte à la santé mentale et physique. Prenant généralement la forme de cure de tisane ou de jus de fruit, la cure de détox est donc supposée supprimer les toxines et nettoyer le corps.

Il faut souligner que les études scientifiques démontrant l’efficacité de ce type de cure ne sont pas nombreuses. Si le corps possède les facultés pour éradiquer les toxines grâce aux reins et au foie, il me semble qu’il est bon de les ménager par une alimentation saine et variée afin d’attendre un bon équilibre alimentaire

Bref, une cure de deux ou de trois jours peut être bénéfique à la santé, mais lorsque celle-ci est prolongée dans le temps, cela peut résulter à des modifications métaboliques entraînant la détérioration des muscles. De surcroît, la détoxification n’est pas recommandée aux personnes souffrant de troubles cardiovasculaires, de diabète, de problèmes de reins ou de foie.

Je rappelle que cet article vise à vous apporter un condensé d’informations retrouvées sur le net. Je ne suis pas médecin et vous recommande vivement d’aller voir un spécialiste avant de commencer ce type de régime

A lire aussi

Bruno

Nature, jardinage, cuisine et plein air. Voltaire nous l'a bien dit : Il faut cultiver son jardin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.