Quelques astuces pour entretenir une pelouse

Entretenir sa pelouse est un des passes-temps réguliers des jardiniers. Voici une histoire qui arrive plus souvent qu’il n’y paraît et pourra vous faire réfléchir sur la façon d’entretenir un gazon de façon naturelle.

Il était une fois, un paysagiste bien intentionné ayant offert ses services de nettoyage et d’entretien de pelouse à un jardinier amateur. Le professionnel, alors habitué aux grands espaces et ne disposant que de peu de temps devant lui proposa de pulvériser le gazon avec du glyphosate pour «se débarrasser de tous les pissenlits disgracieux et des mauvaises herbes envahissantes rapidement », cela afin d’y pour faire pousser une belle pelouse propre et dépourvue d’herbes sauvages.

Après quelques échanges, le client refusa (tout d’abord poliment) : Le pauvre type ne comprenant pas le sec refus de son client insista de plus belle «il est vraiment non toxique monsieur et je vous promets qu’il n’abîmera pas votre gazon. ». Pourtant, le propriétaire de l’heureux jardin, refusa et congédia le paysagiste à la porte.. Pourquoi ? Comment entretenir sa pelouse naturellement et sans produits chimiques ? Voyons cela tout de suite.

Ca veut dire quoi avoir une belle pelouse ?

L’enfer est souvent pavé de bonnes intentions et la nature fait assez bien le choses. Primo, il faut savoir que les «mauvaises herbes» caractérisées par notre jardinier fictif telle que le sont les pissenlits ont tout à fait leurs places de choix sur une belle pelouse naturelle.

En effet, nombreuses sont les personnes qui pensent qu’une pelouse attrayante et «bonne» se reconnaît à son absence de « mauvaises herbes ». Un gazon uniforme et sans autres vie végétale serait-il la panacée ? Certainement pas ! Mais le business de la pelouse parfait existe bel et bien.

De fait, les jardiniers sont tellement obsédés par les pelouses attrayantes, que l’entretien chimique du gazon est maintenant devenu une industrie de plusieurs milliards de dollars (aux USA). Alors qu’il est si simple de suivre quelques astuces pour entretenir sa pelouse naturellement.

comment bien entretenir sa pelouse
Comment bien entretenir sa pelouse

1. Entretenir sa pelouse SANS pesticides

La plupart des industriels vous inciteront à dépenser de l’argent pour tuer les plantes alternatives à votre pelouse pour ensuite planter un gazon monotype. C’est une erreur car les revêtements de sol naturels comme le trèfle, le plantain et le pissenlit ont de nombreuses vertus. Ils sont par exemple de parfaits pollinisateurs (les pissenlits)

Ainsi, le conseil numéro 1 pour avoir une belle pelouse sera de laisser faire la nature pour qu’elle vous offre une pelouse variée et naturelle, c’est à dire un gazon rempli d’insectes et d’herbes. En évitant les produits chimiques, vous économiserez de l’argent et diminuerez l’exposition aux produits chimiques. Idéal pour les enfants, les animaux de compagnie et pour passer de bons moments sur l’herbe.

Le problème avec les produits chimiques de pelouse : Beaucoup de gens supposent que les produits chimiques de pelouse sont complètement inoffensifs pour leur santé, mais ce n’est pas le cas. En réalité, ces produits chimiques posent de sérieux dangers pour nos enfants, nos animaux de compagnie et la faune de toutes sortes. Pour aggraver les choses, on estime que 65 % de ces produits chimiques se retrouvent dans nos lacs, rivières et aquifères souterrains.

2. Nourrir le sol pour fortifier le gazon

Beaucoup de pelouses sont vraiment belle belle à la surface. La plupart sont habitués à être nourris et arrosés d’en haut par l’irrigation et les engrais. Ces gazons n’ayant pas un système racinaire profond peuvent être affectés facilement par la sécheresse ou d’autres problèmes (un chien qui vient à gratter..)

a/ Tester le sol pour choisir le bon gazon

Quand il s’agit de cultiver quelque chose, y compris une pelouse, il est bon de commencer de bas en haut. Améliorer le sol d’abord donnera à votre herbe une base pour la croissance à long terme. Il rendra également l’herbe plus robuste et réduira le besoin d’arrosage et de produits chimiques dans le futur.

Les tests de sol vous aident à savoir ce qui est nécessaire pour votre pelouse. Des essais de sols gratuits ou peu coûteux sont disponibles dans de nombreuses jardinerie. Renseignez-vous !

Si vous ne voulez pas tester le sol, utilisez simplement une pelle pour enlever une section profonde de 15 centimètres environ dans le sol. Un sol sain devrait être sombre et s’effriter facilement et l’herbe devrait avoir un système racinaire fort (au moins 10 cm).

b/ Evaluer la qualité des racines

Si l’échantillon de gazon est sec ou compacté, alors les racines seront certainement faibles et peu profondes.

Une accumulation dense de racines mortes, de tiges et de matières organiques partiellement décomposées à la base de l’herbe est appelée chaume. Normalement, ce matériau est ré-incorporé dans le sol par des micro-organismes et des vers de terre.

Dans les sols pauvres et / ou biologiquement inactifs, cette matière organique s’accumule à la surface du sol et crée un environnement idéal pour la maladie.

Un raclage vigoureux du gazon ou via un outil de déchirage de puissance peut alors vous aider à nettoyer votre pelouse (par le bas). La paille est rarement un problème si vous avez un sol fertile et biologiquement actif. Si vous pouvez tester le PH de votre pelouse (il doit être légèrement acide, c’est à dire un peu en dessous de 7).

comment entretenir sa pelouse

4 conseils faciles à appliquer pour entretenir son sol de pelouse

a. Aérer sa pelouse au printemps si nécessaire pour améliorer la texture du sol : L’aération d’une pelouse consiste à perforer le sol avec de petits trous pour permettre à l’air, l’eau et les nutriments de pénétrer les racines de la terre. Cela aide les racines à pousser profondément et à produire une pelouse plus forte et plus vigoureuse.

La principale raison de l’aération est d’atténuer le compactage du sol. Les sols compacts ont trop de particules solides dans un certain volume ou un certain espace, ce qui empêche la bonne circulation de l’air, de l’eau et des nutriments dans le sol. Trop de chaume de pelouse ou de lourds débris organiques enfouis sous la surface de l’herbe peut également affamer les racines de ces éléments essentiels.

b. Fertiliser une fois par an avec du compost naturel : Si vous vivez dans les régions méridionales où les pelouses présentent des graminées à saison chaude, fertilisez le gazon à la fin du printemps ou au début de l’été, juste avant que l’herbe ne se mette en marche. Faire une deuxième demande à la fin de l’été. Si votre pelouse de saison chaude reste en dormance en hiver, ne fertilisez pas après le premier septembre.

c. Optimiser le PH avec des ajusteurs (si besoin) : un gazon doit être légèrement acide pour pouvoir accueillir une belle pelouse.

Pourquoi le pH est-il important pour un sol ?

Le pH du sol gouverne quels nutriments sont disponibles aux plantes. Si le pH du sol est supérieur ou inférieur à la valeur recommandée (5,5 – 7,0), les éléments nutritifs peuvent ne pas être solubles (absorbables par les plantes) ou ils peuvent être si solubles qu’ils deviennent phytotoxiques. Par conséquent, une plante peut montrer des signes de carences en nutriments ou de toxicité, même lorsque la quantité correcte d’engrais est appliquée à cette plante.

entretenir son gazon au printemps
Prendre soin de sa pelouse | copyright : Asterix et les Anglais

d. choisir bonne herbe et le temps d’arrosage : N’hésitez pas à demander à un spécialiste de l’entretien des pelouses quelles sont types de graines originaires de chez vous. En choisissant un gazon robuste et adapté au climat géographique, vous vous faciliterez la tâche. Pensez aussi aux conditions de vie que devra subir la pelouse; Si par exemple, vous planifiez de rester souvent sur le gazon ou pas (en famille entres amis).

e. Arroser la pelouse en temps et en heure

Voici quelques indications sur les temps maximum d’attente entre les arrosages pour les différents types d’herbe:

12 – 21 jours: herbe de Bahia, gaz de Buffalo, herbe des Bermudes, herbe de Saint-Augustin, herbe de Centipede
8 – 12 jours: herbe de tapis, fétuque fine, herbe de Kikuyu, Seashore paspalum, fétuque élevée, Zoysia
5 – 7 jours: Ryegrass, Kentucky Bluegrass, Bentgrass

Ces temps sont une bonne mesure d’une herbe qui pousse bien dans votre région et un indicateur utile dans le choix d’une herbe.

Une pelouse riche est une pelouse en bonne santé

Attention : la croissance d’une seule et unique plante (un seul type de pelouse) sur une grande surface n’est pas naturelle. Cela augmente les risques de maladies et de demande de nutriments.

Pour palier à cet inconvénient, il conviendra d’ajouter une culture comme le trèfle blanc à l’herbe pour améliorer la teneur en azote du sol et de garder une pelouse épaisse et luxuriante. Si vous avez la capacité, la conversion de la partie de votre pelouse à une zone de croissance des fleurs sauvages pour les fleurs locales est un excellent moyen d’améliorer le sol et de rendre les pollinisateurs heureux.

Bruno

Nature, jardinage, cuisine et plein air. Voltaire nous l'a bien dit : Il faut cultiver son jardin

Une pensée sur “Quelques astuces pour entretenir une pelouse

  • 27 avril 2017 à 14 h 26 min
    Permalink

    Article très complet merci beaucoup !

    Je me permet d’ajouter que l’utilisation de dalles pour gazon permet de protéger votre pelouse dans les zones avec un fort passage (allée ou parking).

    N’hésitez pas à consulter notre article qui explique comment les poser pour ceux qui le souhaitent : hxxps://www.jardinet.fr/blog/comment-poser-des-dalles-pour-gazon 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.