Quelles sont les nouvelles tendances en matière d’alimentation ?

De nombreux Européens suivent un régime spécifique et les consommateurs sont toujours plus nombreux à exiger des ingrédients, des produits et des combinaisons d’aliments qui soient meilleurs qualité pour la santé. Arnaque marketing ou réel retour aux sources ? Essayons de décrypter ensemble les principales tendances de consommation alimentaire émergentes.

Tout le monde y va de son avis et les articles qui traitent de sujet sont légions (même un site de poker se laisseront tenter par l’expérience de publier un article sur les tendances alimentaires de 2018 …), nous nous sommes dit pourquoi pas nous.  Voyons donc les nouvelles tendances de consommation alimentaire en Europe.

Quelles sont les nouvelles tendances de consommation alimentaire ?

1. On fait de plus en plus attention à ce que l’on mange

Selon l’agence Mintel (source étude :  Global Food & Drink Trends 2018), l’année 2018 est  marquée par le rythme effréné de nos vie moderne, la connectivité constante aux réseaux et une méfiance généralisée des législations en place plutôt en faveur de l’industrie alimentaire (le dernier scandale au glyphosate ne fait que de renforcer cette tendance…), ont conduit de nombreux consommateurs à se recentrer sur eux même quand il s’agit de s’alimenter. On cherche dorénavant à manger mieux et à revenir à un équilibre alimentaire en choisissant des aliments bons pour la santé.

Cela peut se traduire par plusieurs types de tendances alimentaires :

– Nous avons d’un côté une vraie prise de conscience des consom’acteurs qui vont se tourner de plus en plus vers une gamme d’aliments naturels comme les paniers bios de type AMAP.

– De l’autre, la tendance est de consommer des aliments « renforcés » comme des produits offrants des avantages nutritionnels spécifiques. Pour ces derniers produits, il faut noter que l’on est plus dans le « discours marketing rassurant » que sur une vraie prise de conscience réelle qui vise à se remettre en question.

– Il y a aussi la tendance à l’automédication par le biais des compléments alimentaires qui prend de plus en plus de place dans les habitudes des français et accompagne la popularité grandissante des thérapies alternatives.

2. Pensez global, mangez local.

La tendance croissante à créer des plats créés avec des ingrédients obtenus au Kilomètre Zéro est de plus en plus répandue. L’un des personnages les plus représentatifs de ce mouvement est le chef danois René Redzepi, qui le fait dans son restaurant Noma à Copenhague, désigné à trois reprises comme le meilleur restaurant du monde. Pour de nombreux analystes, la tendance du kilomètre zéro est un courant qui continue de gagner des adeptes dans de plus en plus de restaurants.

La preuve est que ce même René Redzepi a défié les critiques gastronomiques à parier sur les produits locaux. Il voulait en effet que son nouveau restaurant « Noma 2.0 » soit entouré d’arbres et de végétation afin de disposer d’un jardin urbain et d’une serre sur le toit pour cultiver des aliments sur place.

3. Halte aux régimes ! Place à la cuisine saine

Fini les régimes, vive la nourriture saine ! Selon Ross Anderson, chef cuisinier à la Waitrose Cookery School de Salisbury, en Grande-Bretagne, une grande majorité des occidentaux en ont marre de suivre un régime limitant (voir excluant tel ou tel type d’aliment). Au lieu de se contraindre à suivre des régimes, la tendance est au « manger mieux ». Ainsi, alors que les régimes alimentaires qui excluent les aliments perdent en popularité et la demande d’aliments sains continue d’augmenter.

4 – La beauté est aussi l’assiette

Pour les millennials, manger ne se résume pas qu’à une simple expérience gustative, celles-ci est aussi esthétique. Savoir présenter les aliments et les mettre en valeur est certes une tendances alimentaire vielle comme le monde, mais elle se développe considérablement avec les réseaux sociaux…

Les consommateurs recherchent alors des produits alimentaires faisant appel au visuel, à l’arôme ou à la texture pour ponctuer leurs imaginaires. En réponse à cette demande, certains restaurants choisissent d’inclure plus d’ingrédients colorés dans leurs plats et travaillent davantage la présentation de leurs plats.

5 – Les flexitariens

Le modèle flexitarien ne cesse de gagner en popularité, selon le journal Lemonde, non moins de 1/3 des français ont recours à cette pratique .

Les demandes en « protéines végétales » ne cessent d’augmenter, car elles permettent de diversifier en panier alimentaire des français pour le même prix selon cette infographie de l’institut eco2initiative.com et WWF.

etude flexitarisme

C’est vrai aussi pour les desserts végétaliens, dont les recherches Pinterest a augmenté de 329% l’année dernière en partie grâce à la curiosité que suscite le végétarisme et au fait que de plus en plus de convives recherchent des versions végétaliennes de leurs desserts préférés.

6. Rien ne se perd, rien ne créé, tout se transforme.

La tendance alimentaire du trashcooking ou « cuisine de recyclage » permet de rien perdre et de jeter le moins possible (surtout lorsqu’il s’agit de légumes, poissons et viandes rares). Cette nouvelle tendance met à l’épreuve les connaissances et les techniques des meilleurs chefs pour extraire des plats exquis à partir de morceaux qui sont d’habitude jetés.

Cette façon de procéder obtient forcément un grand soutien non seulement auprès des consommateurs, mais aussi des aficionados de haute cuisine qui optent pour l’expérience dé gustative nouvelle et le défi que cela impose…

A lire aussi

Bruno

Nature, jardinage, cuisine et plein air. Voltaire nous l'a bien dit : Il faut cultiver son jardin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.